samedi

La littérature jeunesse, cette engeance du LSD.

Mon nouvel emploi consiste à m'occuper de deux bonshommes de 5 et 9 ans qui vivent au milieu de nulle part (y'a même pas de boulangerie dans leur bled, je te raconte pas l'angoisse). C'est sympa en ce moment d'aller chez eux, avec les paysages automnaux et les faisans ou autres belettes qui traversent devant moi (je m'émerveille pour un rien, l'autre fois j'étais jouasse parce qu'une grenouille a traversé la route). Bon c'est moins sympa quand il est 5h30 du mat' et qu'il y a un brouillard à couper au couteau (cette dernière phrase a pour but que tu me plaignes, alors hophophop au boulot !).

Toujours est-il que je m'occupe principalement de ces deux messieurs (j'ai pas encore statué sur leurs surnoms, le suspens est à son comble) en fin de journée, donc je leur lis des histoires avant de passer le relais à Morphée.
Et là pardon, mais c'est quoi le délire avec les histoires qu'ils ont dans leurs bouquins ?

Moi quand j'étais petite les histoires c'était genre Bubu le petit poussin qui peint les poules en bleu ciel pour que le fermier les remarque pas quand elles s'envolent (Bubu, ce héros). Normal, quoi.

Mais là, chais pas ce que les auteurs consomment (du LSD) mais y'a de gros gros craquages.

Genre l'autre soir, j'ai lu une histoire qui parlait d'une vache, et alors la vache elle décide de se barrer de son champ, elle s'assied (ouais les vaches aussi ont le droit de s'asseoir, c'est quoi cette discrimination ?) et là elle rencontre un renard à qui elle explique qu'elle est malade. Du coup le renard la porte sur son dos (bah oui, il est aussi long qu'elle alors elle rentre pile poil sur son dos, et depuis le temps qu'il soulève des poids à la salle de muscu, fallait bien que ça lui serve un jour).


Il la ramène chez elle et il l'installe dans son lit, et là il se barre, et comme la vache a faim, elle mange le matelas. Ha ça, c'est une invitée qui a du savoir-vivre, je te raconte pas ! 
Et en fait le renard était parti lui chercher à manger mais malgré le repas de matelas t'inquiète elle a encore faim donc elle mange son plateau-repas arrosé de champagne, parce que c'est bien connu, pour soigner une vache malade rien de tel que du champ' (...). 
Après bon à un moment le renard prend la température de la vache à l'aide d'un biberon, et bizarrement ça fonctionne pas (sans déconner) du coup il laisse tomber et la vache se couche. Bon pendant la nuit elle fait un cauchemar mais on s'en fout, et le lendemain matin elle a la grande forme (le mélange matelas + champagne, rien de tel pour se requinquer) du coup elle descend dans le salon (je te laisse visualiser une vache en train de descendre des escaliers) et elle tombe sur le renard qui prenait son petit-déj' en lisant le journal, et figure-toi que dans le journal y'a une annonce d'un fermier qui a perdu sa vache et il offre une récompense à qui la lui rapportera !
Du coup le renard et la vache se mette en route, le fermier est tout joyeux de retrouver sa vache et en récompense il offre au renard des sous et trois bonbons, 
ET C'EST LA FIN DE L'HISTOIRE ! L'action principale du truc c'était la vache qui descend les escaliers !!

Tu m'étonnes que c'est une histoire à lire avant d'aller se coucher, le gamin il tombe mort d'ennui avant la fin (en fait non, une fois que je lui ai raconté il l'a réécoutée en version CD, dès fois qu'il ait loupé une action cruciale).

Et un autre soir j'ai lu une histoire qui était encore plus le grand bal du n'importe quoi, alors prépare-toi psychologiquement tes nerfs vont peut-être lâcher.
(Et avant d'entendre cette fabuleuse épopée, comme je suis l'honnêteté même, je tiens à te signaler que l'histoire précédemment narrée a été écrite dans les années 1940 par un gamin de huit ans, ceci explique peut-être cela (en tant de restriction pour cause de guerre ses parents devaient le nourrir au LSD (je vois que ça.)) 

Bref, revenons-en à notre deuxième histoire.
C'est l'histoire d'un lion qui va voir ses amis les lapins pour manger du ragoût de carottes.
EST-CE QUE J'AI BESOIN D'EN DIRE PLUS ??
Un lion ami avec des lapins qui mange du ragoût de carottes ? (Ou alors il voulait chopper un lapin en scred pour l'ajouter au ragoût ?) Bref attends en fait y'a mieux après.
Donc il s'incruste pour du ragoût de carottes, mais il se trouve que les lapins ont pas les ingrédients pour le fameux ragoût, donc ils se barrent en disant au lion de mettre la table pendant ce temps. Et au bout de mille ans les lapins sont toujours pas revenus alors il commence à s'inquiéter ! 
Et il fait bien, parce que figure-toi que les lapins ont voulu aller cueillir une plante trop trop bonne qui se trouve pile poil tout au bout d'une branche qui était elle-même pile poil tout au-dessus d'une rivière. Et du coup quand les lapins s'agglutinent sur la branche (parce que franchement cueillir un brin d'herbe c'est pas une tâche qu'on peut effectuer seul), BADABOUM, la branche se casse et voilà nos lapins entraînés par la rivière !
Ohlala, ohlala !
Heureusement je t'ai dit leur ami le lion commençait à s'inquiéter (et il avait méga la dalle) alors il s'est mis à leur recherche, et en chemin il tombe sur d'autres amis à eux, un hippopotame (ou un rhinocéros, chais plus, enfin une bête de ce gabarit-là), un ourson et UN TRAIN !
Genre le lion, ses amis c'est des lapins et un train, mais tout va bien (LSD, LSD).
Bon là ils voient nos petits lapins coincés au milieu de la rivière mais t'inquiète pas, Super-Lion a un plan ! Il va chercher un autre de leurs amis, le remorqueur ! Je veux dire, un bateau remorqueur !
Et grâce au remorqueur les lapins sont sauvés et tout le monde peut retourner chez les lapins pour manger le ragoût de carottes et tout est bien qui finit bien.

Autant te dire que j'ai hâte d'être lundi pour leur raconter une nouvelle histoire, je n'ose imaginer les trépidances qui m'attendent !

(Franchement, je voulais illustrer mon article par une photo de lion ami avec un lapin, mais Google images m'en a pas trouvé, où va le monde ma brave dame ?)

3 commentaires:

  1. Mais bien sûr c'est l'histoire de la vache orange ! Tu connaissais pas ça?? pourtant c'est une vieille histoire pour le coup, t'aurais pu l'entendre dans ta jeunesse! Je crois qu'elle faisait partie des histoires du père castor à moins que je ne me fourvoie... Je l'avais en cassette audio quand j'étais petite! L'année dernière je l'avais lu à mes gamins dans ma classe et c'est vrai que l'histoire est vraiment spé!

    RépondreSupprimer
  2. Oh, l'histoire de Bubu, je m'en souviens :-)
    Je l'ai dans ce livre là : http://pmcdn.priceminister.com/photo/Petites-Histoires-Pour-Faire-De-Beaux-Reves-Livre-836132681_ML.jpg

    M'en vais le relire, tiens !

    RépondreSupprimer
  3. Chut parle pas litté jeunesse, j'ai l'impression que ça attire les instits ! (...et un libraire qui débarque trois semaines après) ^^

    RépondreSupprimer